Ne pas devenir dépendant

 

Il n'est pas facile de se débarrasser d'une dépendance, d'une habitude, d'une addiction. Mais cela est possible : de nombreux exemples sont là pour le prouver.

 

L'addiction provoque en nous un conflit : il y a une partie de nous-même qui voudrait cesser l'addiction, et une autre partie qui voudrait continuer l'addiction. Et ces deux parties sont en conflit permanent. Un gros effort de volonté est nécessaire. On peut aussi se faire aider par d'autres.

Addiction à l'alcool

Dans les bars, l'ambiance est chaude. Mais il y en qui abusent, qui dépensent tous les revenus de la famille pour se défoncer la gueule à la bière, au pastis, au whisky, aux ballons de vin rouge ou blanc ou rosé. Par le passé, c'était à l'absinthe (sur le sujet, on peut lire, ou relire, le très bon livre d'Emile Zola : l'Assomoir). Et après, dur de rentrer chez soi, on titube, on devient agressif ou on tombe dans un coma éthylique.

alcool

Boire un petit coup de temps en temps, ça va. Mais commencer sa journée au whisky, et la finir au whisky, ça ne va plus.

Boire un petit coup c'est agréable mais il ne faut pas rouler dessous la table, comme le dit si bien un dicton populaire.

On peut se faire aider pour arrêter, ou réduire sa consommation :

 

Addiction au tabac

 

stop smokingLe mieux est de ne pas commencer à fumer. Mais si on a commencé à fumer du tabac (cigarettes, cigares, pipe), ce n'est pas évident de s'arrêter car la nicotine entraine une dépendance « physique ». Heureusement, il existe (en France) des aides pour arrêter de fumer : tabac-info-service.

 

 

Addiction aux drogues

droguesHaschich, Héroïne, LSD, Ecstasy, etc... Autant de paradis artificiels, éphémères. Gare aux effets sur la santé. Surtout pour l'héroïne : on devient complètement accro et il nous faut absolument notre dose quotidienne, on est prêt à tout pour l'obtenir. Alors qu'on peut arriver à l'ecstase par des moyens naturels, sans effets néfastes pour la santé.

Cocaïne, Amphétamine, excitants ou calmants pour les sportifs, etc... On devient vite accro. Notre société va trop vite, voila pourquoi on a recours à ces saloperies. Et le trafic rapporte à la mafia de la drogue...

 

Addiction aux écrans

A l'origine, il y a eu le cinéma. Le cinéma est une technique, qui, grâce à la projection d'une succession d'images, donne une certaine illusion de scènes représentant des personnages qui bougent. Si en plus on a le son, ça parle, et il y a une musique de fond pour accompagner les images. On peut voir sur le sujet, une très belle page WikiPedia consacrée à l'origine du cinéma

Dès la fin du dix neuvième siècle, et au début du vingtième siècle, c'était cool, c'était « magique » : les premiers films muets (accompagnés par un véritable pianiste) étaient même drôles, rigolos : Georges Méliès, Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, etc...

Des salles de cinéma furent créées même dans les campagnes. C'était bien, ça rassemblait les gens autour d'un même écran. De beaux films firent leur apparition : de véritables oeuvres artistiques : Jean Cocteau, Jean Renoir, Orson Welles, Alfred Hitchcock, Luis Buñuel, etc...

La télévision hertzienne (transmise par ondes radio) s'est répandue dans les foyers américains dans les années 30-40 (au 20° siècle évidemment), et dans les foyers français un peu après. Au début, il n'y avait, du moins en France, qu'une seule chaîne, en noir et blanc.

A l'heure actuelle, rares sont les foyers qui ne sont pas équipés d'un téléviseur, partout dans le monde. Il y a des émissions intéressantes, certes, mais souvent tard dans la nuit. A côté de cela, on nous montre, sur nos petits écrans, de plus en plus de violence, de sexe bestial, de publicités qui nous conditionnent à acheter des produits dont nous n'avons pas besoin. Il y a des séries complètement débiles, abrutissantes, abêtissantes même.

Et les gens, ne sachant que faire d'autre, restent devant leur poste de télévision. Ils s'isolent, n'ont plus de contact avec leur entourage. Ils subissent les pubs, les mauvaises nouvelles.

La télévision est un moyen très puissant pour faire de la propagande. Toutes sortes de propagandes : politiques y compris. Elle est un outil d'asservissement des foules, d'abêtissement des foules.

Puis, dans les années 70-80, les ordinateurs personnels firent leur apparition. Les progrès dans ce domaine se sont succédés à une vitesse fulgurante. La miniaturisation des composants électroniques a rendu possible la fabrication en très grandes séries de « smartphones » qui sont de véritables ordinateurs de poche. Il est aujourd'hui très facile de communiquer avec les autres, presque partout dans les villes (petites ou grandes). Et c'est tant mieux, bien qu'un contact physique véritable avec une personne est quand même préférable à un contact « virtuel », par écrans interposés.

Aujourd'hui, beaucoup de gens (surtout des jeunes), deviennent « accros » à leur smartphone, tablette, PC portable ou fixe. Avec ça, on peut jouer, aller sur internet, se connecter à facebook, twitter, etc...

C'est encore une autre forme de dépendance, d'addiction qui vient de naître...